Comptes 2008

Prise de position du groupe PS

Le groupe socialiste salue l’amélioration des comptes qui est substantielle par rapport au budget qui était lourdement déficitaire avec un déficit de 4,7 millions. On est face à des comptes équilibrés (277’000 fr. de boni). Cela est réjouissant.

Voici les points positifs que le groupe socialiste souhaite mettre en exergue :

  • La dette est tombée au-dessous de 4000 fr. par habitant. On est passé de 4490 fr. en 2006, à 4198 fr. en 2007 et 3535 fr. en 2008. 1000 francs de dettes en moins sur deux ans. C’est remarquable et c’est bien mieux que Villars sur Glâne, par exemple. L’endettement, en diminution de 11,5 millions, n’est donc pas le problème financier No 1 de la ville contrairement à ce que pense le PDC.
  • Nous saluons la gestion rigoureuse des deniers publics et nous encourageons le Conseil communal de poursuivre dans cette voie. La rigueur de la gestion est attestée par le recul de l’endettement, mais aussi par la bonne maîtrise des dépenses notamment du secteur social et du personnel. Le tableau de la page 17 illustre que les charges en personnel oscillent autour de 25 % des charges global depuis des années. Par sa décision d’attribuer un mandat d’analyse de prestation, le Conseil communal fait la preuve par l’acte dans sa volonté de maîtriser ses dépenses.
  • Nous notons avec grande satisfaction que la maîtrise des charges en personnel ne s’est pas fait au détriment de l’égalité salariale entre femmes et hommes. Nous disons « Bravo » à la Ville de Fribourg pour avoir pris l’initiative de participer au projet – pilote « Equal salary » – voilà un esprit « pionnier » qui nous plaît ! Et nous félicitions la ville d’avoir obtenu, en tant que première ville de Suisse, le label « Equal salary » !
  • Venons aux investissements. Ils tombent à un niveau historiquement très bas de 10,8 millions alors que la moyenne est de 17,5 millions pendant les dix dernières années. Cela est lié à la décision prise de limiter à 7,2 millions les amortissements (Châtillon et STEP non compris). Notre groupe reste attentif aux investissements, car ils sont indispensables dans la conjoncture actuelle.
  • Les indicateurs financiers, tels qu’ils figurent à la page 23 des comptes, sont également source de satisfaction. Ils nous montrent que la situation financière de la ville de Fribourg s’améliore. Le rapport de la commission financière met en exergue un seul des paramètres. Le groupe socialiste estime indispensable d’examiner les quatre paramètres de la page 23 et non en isoler un seul, afin d’apprécier correctement la situation financière de la ville. Comme le service des communes l’a indiqué, « les indicateurs financiers dépendent d’éléments très variables annuellement. Dans ce sens, il est dès lors nécessaire de les observer sur plusieurs années et d’en calculer une moyenne afin d’en déterminer la réelle signification » (fin de citation d’une lettre du Scom au CC du 11 décembre 2007).

Nous ne nions pas les problèmes à venir.

  • La ville risque d’être privée de recettes de l’ordre de CHF 900’000, suite à la transmission d’une motion au Grand Conseil visant à supprimer l’impôt spécial sur les immeubles. Notre groupe est irrité que cette motion a eu le soutien de nos collègues conseillers et conseillères généraux et députés du PLR et de l’UDC, – deux collègues qui pourtant se disent à chaque occasion  très préoccupés par la situation financière de notre ville!
  • Les effets de la péréquation sont incertains et il n’est pas garanti que la répartition des charges entre l’Etat et les communes soit revue à notre avantage.
  • La chute des cours boursiers a déjà pour effet d’accroître la garantie communale de 84,7 millions à 97,8 millions à la caisse de pension. 13 millions de plus sur un an c’est beaucoup. Le degré de couverture s’en ressentira. Cette situation n’est pas bonne, mais elle n’est pas unique. Il était vain d’espérer que notre CPPVF sorte indemne de la crise financière mondiale. La Caisse de prévoyance de l’Etat a connu une baisse de la valeur de son patrimoine encore plus forte, nécessitant d’augmenter la garantie de l’Etat de 360 mio. Nous nous plaisons à souligner que ceci n’a pas provoqué de réaction critique de la part des députés de la ville au Grand Conseil.

Permettez nous une dernière prise de position de notre groupe au sujet de l’actualité:

Après les ventes d’actifs proposées par le PDC, voici le PLR qui préconise dans Profil du 12 mars, page 4, les recettes suivantes :

  • Diminution des coûts élevés du personnel ;
  • Réduction de subventions consenties librement ;
  • Transfert de certaines prestations à des privés en faisant jouer la concurrence (p.ex. l’élimination des ordures).

Un audit a été décidé en février. Attendons ses résultats avant de décréter que le personnel est trop nombreux ou trop bien payé, avant de supprimer nombre de subventions qui contribuent à la qualité de la vie des nos habitants, avant de transformer d’honnêtes travailleurs de la voirie en main d’œuvre sous-payé et avant de charger encore davantage les femmes pour assumer du bénévolat dans les accueils extra-scolaires.

Pour le moment, apprécions le rayon de soleil que sont les comptes 2008. Le groupe socialiste approuvera ces comptes ainsi que la gestion du CC.

  • Agenda Juillet
    • Aucun événement
  • Agenda Août
    • Aucun événement
  • Agenda Septembre
    • Aucun événement
  • Agenda Octobre
    • Aucun événement
  • Agenda Novembre
    • Aucun événement
  • Agenda Décembre
    • Aucun événement
  • Agenda Janvier
    • Aucun événement
  • Agenda Février
    • Aucun événement
  • Agenda Mars
    • Aucun événement
  • Agenda Avril
    • Aucun événement
  • Agenda Mai
    • Aucun événement
  • Agenda Juin
    • Aucun événement
  • Agenda Juillet
    • Aucun événement

Adhérez au parti!

Newsletter

Contact

Secrétariat
Parti socialiste de la Ville de Fribourg
1700 Fribourg
secretariat@ps-fr-ville.ch

Président de la section
Matthieu Loup
079 453 62 78
matthieu.loup@bluewin.ch

CCP
17-4863-1